15 nov. 2010

"Un souvenir de lui" por Allan Vermeer.





Moi j'étais de ceux
Qu'on ne remarque pas
Ou alors juste un peu
Mais ça ne durait pas

Vous devez vous souvenir
Ce garçon dans son coin
Qui n'avait rien à dire
Et qui ne disait rien 

J'étais trop petit
Ou vous étiez trop grands
j'étais trop gentil
Et vous étiez méchants

J'avais la voix fragile
Et les yeux un peu pâles
Si souvent malhabiles
Vous pouviez me faire mal

Parfois vous vous moquiez
De moi de mes manières
Et vous me bousculiez
Je préférais me taire

Alors je restais seul
A vous regarder grandir
Et je passais les heures
A rêver de m'enfuir 

Il est venu quelqu'un
Que je n'attendais pas
Qui m'a tendu la main
Qui m'a offert sa voix

 C'était un étranger
Un type d'une autre ville
Il vous a inquiétés
Avec sa drôle de mine

Il est venu vers moi
Comme on abat un mur
Un pas vers le paria
Un saut dans l'aventure

Moi je lui ai souri
Moi je n'avais plus peur
Lui il vous a maudit
Lui il vous a fait peur

Il est parti un matin
Comme il était venu
Il m'a serré la main
On ne l'a pas revu

 Et moi je me souviens
De ce qu'il m'a appris
C'était peu c'était bien
ça s'appelait la vie

Moi j'étais de ceux
Qu'on ne remarque pas
Ou alors juste un peu
Et il a été là

Si je chante aujourd'hui
C'est pour le remercier
Et c'est pour conserver
Ce souvenir de lui

No hay comentarios: